Nos copains vignerons sont les meilleurs dans leur domaine

On prend le temps de se déplacer et de rencontrer un par un tous les vignerons que nous selectionnons pour vous. Découvrez notre carte des vins et les vignerons qui se cachent derrière chacune de nos trouvailles.

Découvrez quelques uns de nos copains vignerons

Paul et Willy

AMI

C'est l'histoire de deux copains, un vigneron et un ambassadeur. Un passage chez Dominique Hauvette pour grandir. Des vignes travaillées en bio par des vignerons amis. Pour au final nous donner des vins intéressants à forte personnalité. Un AMI qui nous veut du bien.

Jean-Charles Abbatucci

Abbatucci

Découvert au tout du début du projet Canons grâce à mes amis Stéphane et Nicolas au Petit Sommelier, belle adresse et très belle carte de vins face à la gare Montparnasse. J'ai adoré Faustine. Et j'ai rencontré Jean Charles Abbatucci. Il y a quelques années Jean Charles a repris les vignes familiales, jusqu'alors à la coopérative, pour passer le domaine en biodynamie. Formidablement investi et passionné, il fait jouer du violon dans ces vignes pour qu'elle puisse supporter la taille.

Catherine et Pierre Breton

Breton

Sur leur site internet, Catherine et Pierre citent Jules Chauvet, l’homme qui exprima le premier l’idée des vins nature « Pour réussir, un vin, il faut vivre dangereusement ». Leurs vin sont uniques. Ils s’opposent aux vins dits technologiques, standardisés et reproductibles partout dans le monde viticole. C’est tellement vrai, fort et juste que je me suis contenté de pomper. C’est formidable, ça sent le terroir des pays de Loire. Nous n’avons que rarement l’occasion de ressentir la personnalité d’un vin. C’est le cas. Merci d’avoir été précurseur !

Hervé Bizeul

Clos des Fées

Les Échos en parlent mieux que nous : "À première vue, c'est une grande gueule, Bizeul. Un personnage pas du genre à s'excuser d'avoir de la personnalité. C'est, en tout cas, l'image qu'il aime envoyer de lui-même. L'autre côté du miroir est plus subtil, plus torturé, plus humble. Comme souvent, l'assurance sert de paravent au doute. Mais, enfin, l'on sent bien qu'on ne la lui enlèvera pas, à Hervé Bizeul, la fierté d'avoir accompli en moins d'années qu'il n'en faut pour le croire, un petit miracle avec son Clos des Fées, sur la face nord de cette vallée de paradis qu'est l'Agly, en Roussillon. C'était il y a vingt ans. Journaliste spécialisé dans le vin, il choisit de passer de la plume à la feuille. Quelques arpents de vignes sur de beaux éboulis de calcaires et d'argiles, si durs à travailler qu'il faut, parfois, planter à la pioche, comme autrefois. Une folle envie de grandeur, puisée à la force tellurique, à l'amour de cette nature singulière, à l'observation des étoiles et à l'écoute de la Tramontane."

Laurence et Patrick Chêne

Dambrun

Laurence et Patrick Chêne sont des amis. Donc je ne vais pas être objectif. Ils ont quitté les cupcakes et les médias pour reprendre un domaine au pied du Mont Ventoux. Aidés à leurs débuts par Jérôme Bressy, le king du Ventoux, ils sont au quotidien dans les vignes et le chai pour sortir de très belles bouteilles. Vous allez vite vous rendre compte qu’il n’y a pas que des vélos dans le Ventoux. Et qu’être de jeunes vignerons n’interdit pas de faire de très jolis vins. Le tout en total respect de la biodynamie.

Emmanuel Giboulot

Giboulot

Le viticulteur bio de la côte d’or avait été condamné à 500€ d’amendes pour avoir refusé de traiter ses ceps contre une maladie grave de la vigne. Il a fait appel, il a gagné. Il a ainsi dénoncé la pensée unique sur le sujet des pesticides. Dans un monde bourguignon qui a mis du temps à comprendre que le paradigme avait changé, il est une formidable bouffée de sincérité. Ses vins sont formidables. Tous avec Giboulot !

Michèle Aubery

Gramenon

Dans les années 90, boire des vins propres et nature était un truc surréaliste. Les vins de Gramenon sont arrivés pour nous surprendre le palais. Un goût nouveau, inconnu jusqu'alors au bataillon, déconcertant. j'ai rencontré Michele Aubery grâce à Guy Sammut. Sa gentillesse, son empathie, ses grands yeux clairs sont un bonheur. Comme ses vins.

Anne-Sophie et Benoît Bodson

Père Benoît

J’ai rencontré Anne-Sophie Bodson quand j’avais 18 ans. Je l’ai retrouvé 35 ans plus tard. Après plusieurs vies, elle s’est installée avec son compagnon Benoit dans le Gard. Ils sont entiers et sans concession avec des vins totalement bio et une relation charnelle avec les vignes. Leurs vins sont aujourd’hui sur de nombreuses tables étoilées. Ne soyez pas effrayé par des prix un peu élevés pour le Gard, ses blancs sont un bien meilleur rapport qualité prix que nombre de Bourgogne et les rouges luttent sans souci avec les appellations chics du Rhône. Le Père Benoit a eu sa première étoile cette année dans la Revue du vin de France.

Olivier Klein

Remejeanne

C’est Romuald Cardon qui m’a fait découvrir Olivier Klein. A Sabran dans le Gard, pas d’appellation prestigieuse, mais un vigneron formidable. Le domaine est dans la pampa avec ses balcons de vignes au milieu des figuiers et des oliviers et des pentes escarpées. Pour Olivier, le boulot c’est 70% les vignes. Formé en Bourgogne, Olivier sait faire faire des vins de caractère qui ressemblent à leur terroir. Une partie du domaine est aujourd’hui en biodynamie. Vive la Réméjeanne libre !

Jean et Gauthier Thevenet

Thevenet

''Jean Thevenet est le vigneron considéré comme la référence du chardonnay dans le monde''. Par ses mots, Guy Sammut m'a fait découvrir les vins de Thevenet il y a très longtemps. Juste deux vins blancs : l'exceptionnel Domaine de la Bongran et le Quintaine Emilien Gillet, un second vin qui mériterait d'être le premier dans toute la Bourgogne. Un très beau terroir avec des vendanges très mûres. La couleur dorée du vin en est la preuve !

Vincent Cantié

Tour Vieille

Vincent Cantié, vigneron à Collioure est réservé et passionnant. Il aime ses terres, ses terroirs et la Catalogne. Au dessus de Collioure en Catalogne française, ses vignes regardent la mer. C’est traditionnel, mais propre. Respect de l’environnement, culture maîtrisée, interventions au vignoble très limitées. Et c’est un bonheur d’écouter parler Vincent Cantié de ses vignes. Courrez à Collioure !

Yves Leccia

Yves Leccia

J'ai eu la chance de croiser Yves Leccia aux bistrot des enfants rouges il y a plus de 10 ans. Le bonhomme est réservé, mais passionnant et investi. Yves a quitté le domaine familial Leccia pour, accompagné de son épouse Sandrine, exploiter 7 hectares de vignes et fonder E’Croce, en référence au lieu-dit "à la croisée des chemins". Ces vins sont francs et entiers.

Valentin Zusslin

Zusslin

Frenchie Bar à vins, un dimanche soir d'automne. L'Ophrys, un pinot noir, était servi au verre. Le magnum passait de table en table. C'est donc ici que j'ai rencontré les vins de Jean Paul Zusslin. Tout élevé en biodynamie depuis 1997, le domaine est géré par les générations successives.

Nos vins